Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/06/2010

Le Laurier Rose : une plante bien de chez nous

À planter sans modération

DSCN2906.JPG

Une belle gamme de couleurs du blanc au rouge, une facilité d’entretien et une prolifération assurée, le Laurier Rose est l’alliée de nos balcons, terrasses, haies, allées et jardins.

A fleurs simples ou doubles, son feuillage peut être vert ou panaché : il existe de nombreuses variétés avec lesquelles vous pourrez jouer et exprimer votre créativité artistique.

En effet, cette plante fleurit longtemps et son bouturage est « facilissimo ».

En pot –y aviez-vous pensé ?- le Laurier Rose peut être bouturé dans l’eau ou en terre.

DSCN2909.JPGPersonnellement je préfère le bouturage en terre qui assure une reprise quasi systématique des racines car le problème de la transplantation eau/terre ne se pose pas et les racines me semblent plus fermes et résistantes.

Mais ma copine Lili m’a affirmé que cela fonctionnait aussi très bien en faisant simplement prendre les racines dans un bocal d’eau. Je vais essayer…

Il faut attendre une dizaine de jours avant l’apparition des premières racines, et encore 2 mois avant de rempoter le nouveau pied dans un mélange léger de terreau (3/5), sable (1/5) et tourbe (1/5)

Pour le bouturage en terre, le même mélange que celui ci dessus, accueillera les tiges sans autre chichi.

Choisissez un endroit chaud et humide, mais surtout AUCUNE exposition directe au soleil, vous ne voudriez pas de laurier grillé.

Pour maintenir l’humidité en cas de besoin, fabriquez vous une «serre -maison », avec un sac en plastique maintenu au dessus de la plante ; laissez lui de l’air et fermez par un bel élastique.

DSCN2908.JPG

Si vous avez un beau jardin et que voulez fleurir une haie, n’hésitez pas à planter des branches de Laurier en pleine terre.

Assurez leur survie en les choisissant hautes de 1 à 2 mètres, et avec une section bien costaude de 3 à 5 cm.

Plus d’informations : visitez le site ami

 

25/05/2010

L'anthurium, une précieuse tropicale

Un petit air de Tropiques à la maison, comme un voyage chaque jour renouvelé : l'anthurium resplendit comme un îlot.

Nous l'aimons tous pour ses feuilles et ses fleurs en forme de coeur et la variété de ses couleurs.

L'anthurium est une compagne esthétique, fragile comme un bébé, exigeante comme une star.

Il est vrai qu'elle vient de loin, voyons comment en prendre soin.

GP anthurium.JPGL'anthurium est  fragile et exigeante.

 

Elle a en quelques sortes ses humeurs.

 

Pas d'arrosage abusif  l'hiver, mais plus d'engrais liquide - tous les 15 jours environ - et surtout une belle exposition à la lumière.

 

Cultivez la  plutôt au-dessus d'une petite cuvette remplie de cailloux humides et nettoyez les feuilles avec une éponge humide.

L'humidité constante et une coupe des feuilles séchées et jaunies, lui donnera un aspect sain et une beauté quotidienne.


Attention aux inflorescences qui pèsent parfois un peu trop sur la tige et  doivent être tuteurées.

 

Quand les racines sont apparentes, recouvrez les avec de la mousse en veillant à un équilibre entre l'aération et la protection.


Tropicale, l'anthurium apprécie les températures moyennes de 21°. Ne la laissez pas exposée à moins de 13°, cette frileuse ne le supporterait pas.

Evitez lui les courants d'air, sinon, elle risque de ne plus vous offrir le spectacle de ses jolies fleurs.

D'ailleurs lors de l'arrosage, préférez une eau tiède et adoucie.Et oui, je vous l'avais dit : EXIGEANTE!

 

 

11/04/2010

Dossier : LES MIMOSAS

mimosas.JPG

Le saviez-vous ?

Le Mimosa (Acacia dealbata) appartient à la famille des légumineuses. Cet arbre que l’on considère habituellement comme un arbre décoratif méditerranéen est  en réalité originaire d'Australie.

Pourquoi l’aimons-nous ?

*       Cette  boule dorée  attire le regard et illumine jardins et versant de nos côtes dès le mois de janvier. Comme s’il s’était donné pour mission de retenir la lumière qui nous fait tant défaut de Janvier à  fin Février, le mimosas est notre dose de « soleil » en branche.

*       De plus son parfum reconnaissable entre tous annonce les beaux jours et embaume les pièces où nous déposons le plus petit bouquet.

*        

Si vous avez un jardin, n’hésitez pas à le planter

Son feuillage décoratif et sa longue floraison habilleront votre espace. Autre avantage : les mimosas poussent vite.

C'est d'ailleurs un de leurs atouts.

Prévoyez 3 à 10 m de hauteur, 2 à 4 m d'étalement.

Sa croissance est de 30 à 60 cm par an, avec une longévité possible de 50 ans.

     Exposez le dans un endroit ensoleillé  3 heures minimum par jour, bien au chaud    et veillez à ce que son sol d’implantation soit bien drainé.

Ses ennemis sont les sols calcaires et le gel.